Site Overlay

TÉLÉCHARGER QGIS 2.8 FRANCAIS GRATUIT

Premier test – enfin – de Time Manager Mathieu Bossaert. Ce bouton permet de paramétrer un nouveau champ de données attributaires. L’outil « fusionner les entités sélectionnées » ne pas confondre avec « fusionner les attributs » permet d’accéder à une boîte de paramétrage concernant les valeurs des attributs à conserver dans la nouvelle entité. Selon la version téléchargée elles sont actives ou non lors de l’installation. La projection à la volée garantit la géolocalisation de couches géoréférencées dans d’autres systèmes. Le système de coordonnées de référence sera celui du projet affiché dans la fenêtre principale ici Lambert

Nom: qgis 2.8 francais
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 67.47 MBytes

La mesure d’une surface fait appel aux mêmes principes. Cette fonction est aussi utilisable pour déterminer une zone de proximité par rapport à des points ou à des lignes. La discrétisation est une opération qui consiste à créer des figurés en fonction de valeurs contenues dans la table de données attributaires. Il s’agira ici d’une photo aérienne de distribuée gratuitement par l’ IGN en téléchargement. Retour Déterminer les contours d’une zone de proximité tampon Il s’agit ici de l’installation d’un broyeur de métaux dans la zone portuaire de Cheviré aval qui suscite l’opposition des habitants du Port Lavigne en Bouguenais. Pour modifier l’apparence des lignes, un double clic sur la ligne désignant la couche affiche les propriétés de la couche.

Ce tutoriel pour la version 2. Il décrit des manipulations de préparation de séquences et celles qui sont réalisables en classe par les élèves.

Un « manuel utilisateur » .28 complet est disponible en ligne sur le site de QGIS. Ce manuel est une excellente référence pour les utilisateurs habitués aux SIG mais il est peu accessible aux néophytes.

eq menu haut

Pour le niveau « technicien supérieur » le site  » sigea  » de l’enseignement agricole met en ligne des fiches techniques rédigées par Fabien Guerreiro. Le présent travail est plutôt destiné aux enseignants de lycées généraux désirant mettre en oeuvre QGIS avec leurs classes en Histoire Géographie ou Sciences de la vie et de la Terre.

Dans la pratique de classe ces fiches techniques seront peu utilisables car la version 2. C’est ainsi que la quasi totalité des boutons a été changée depuis la version 2 « Dufour ». D’autre part la plupart des extensions autrefois optionnelles qu’il fallait installer sont maintenant incluses dans le logiciel lors de l’installation initiale. Les présentes fiches, classées par tâche, décrivent les fonctions essentielles utilisables en milieu scolaire.

Il ne s’agit pas de descriptions de séquences pédagogiques ni d’une fiche technique mais d’une base de connaissances permettant de construire des activités en utilisant ce logiciel. Certaines fiches sont plutôt destinées à la préparation de matériel pour les séquences pédagogiques, d’autres seront utilisables directement par les élèves.

La frontière entre des deux types est cependant floue car des travaux d’équipe comme les MPS ou les TPE peuvent faire appel à des fonctions avancées. Les documents correspondent à des travaux déjà réalisés dans les différents projets impliquant les SIG au lycée Jean Perrin de Rezé de à et dans le cadre de la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire rattachée au lycée Louis-Jacques Goussier entre et Les modèles numériques de terrain Utiliser un modèle numérique de terrain Fusionner ou découper une partie dans une image raster ou un mnt Fabriquer un fichier de contours Utiliser l’ombrage Afficher les données de pentes Obtenir une visualisation en 3D Exporter des données vectorielles pour les afficher dans Google Earth Exporter des données raster utilisables dans Google Earth pro Traitement des images satellitaires multicanaux Changer le système coordonnées de référence d’une image SPOT Lancer le plugin de classification semi automatique et afficher une image satellitaire Créer des fichiers de site test et de signatures spectrales Créer des sites test Afficher les signatures spectrales Afficher une classification Vectoriser une classification Importer et exporter des données dans QGIS Géoréférencer et orthorectifier des documents graphiques Exporter des documents géoréférencés Editer et imprimer des documents graphiques.

Télécharger et installer QGIS 2. Après avoir suivi le lien  » Download  » les options sont nombreuses. Le plus simple est de choisir l’installateur indépendant correspondant au système d’exploitation de l’ordinateur.

On peut noter que ce logiciel est multiplateforme ce qui permettra de l’utiliser avec une grande variété de systèmes d’exploitation. Pour Windows, il faut faire spécialement attention au système 32 ou 64 bits.

  TÉLÉCHARGER FORMULAIRE N 1049 GRATUITEMENT

Pour avoir une version stable et maintenue dans le temps, il est préférable de télécharger et d’installer une version LTR. Le programme est maintenant prêt à être exécuté.

Une seconde iconeappelée QGIS browser, est aussi installée. Elle permet de gérer les couches d’information en bases de données mais son utilisation dans le cadre scolaire paraît délicate et il sera sans doute plus sage d’effacer ce raccourci pour éviter les confusions au moment du démarrage du travail.

Configurer le logiciel et gérer les extensions.

qgis 2.8 francais

Le logiciel QGIS présente des fenêtres, des menus et des barres d’outils très fournies. En faisant un clic droit sur une barre d’outils on accède à la possibilité de modifier ces affichages.

Les premières cases à cocher correspondent à des fenêtres situées par défaut à gauche de la fenêtre de visualisation principale. Pour un usage courant, nous n’aurons besoin que de l’affichage des couches. On peut aussi activer « Parcourir » pour pourvoir rechercher des données.

Les cases à cocher de la partie inférieure déterminent l’affichage des séries de boutons dans les barres d’outils. On peut à tout moment modifier cette liste et déplacer les différentes barres d’outils dans l’espace de travail. Selon la version téléchargée elles sont actives ou non lors de l’installation. Cette version étant très complète, il y aura peu d’extensions à installer mais en cas de nécessité il faudra faire des recherches dans les listes proposées dans la boîte de dialogue « Gestionnaire d’extensions ».

Cela sera signalé au cas par cas. Il n’est pas conseillé d’enlever des extensions alors qu’un travail sur un projet est en cours. En ajouter ne pose pas de problèmes. Créer un nouveau projet, charger un projet existant, sauvegarder le projet courant. Dans un SIG, un projet est un ensemble de documents définis, assemblés et affichés en fonction des objectifs de l’étude. Par défaut le logiciel s’ouvre avec un projet vide. Le menu « Projet » permet de gérer les projets. Lors de la création d’un nouveau projet, le travail peut donc commencer directement.

Il suffit d’enregistrer le projet sous un nouveau nom dans un dossier spécifique. Le fichier créé porte l’extension. Pour ouvrir un projet existant, utiliser la commande « Ouvrir ». A noter la commande « Ouvrir un projet récent » qui permet d’accéder aux derniers projets sans rechercher dans l’arborisation des dossiers.

QGis 2.18 est disponible

Tout au long du travail, il faudra veiller à enregistrer régulièrement le projet pour le sauvegarder. Définir ffrancais caractéristiques d’un projet. QGIS permet de paramétrer à priori le projet en ce qui concerne l’ellipsoïde et le système de projection utilisés.

Ce réglage est indispensable pour utiliser certaines fonctions de mesures.

Il faut disposer de ces informations en se renseignant sur les couches d’informations employées. Il est aussi très important de déterminer le mode d’enregistrement du chemin pour les éléments du projet.

Créer une base de données SpatiaLite avec QGis | Blog SIG & Territoires

L’onglet « Général » qfis de nommer le projet et de fixer les unités de rfancais employées dans le projet. L’enregistrement du chemin est une étape cruciale pour les travaux scolaires. Si ce chemin est relatif, il suffira de copier le dossier et les sous dossiers sans en changer la structure sur les ordinateurs des élèves. Si le chemin est absolu, il faut avoir exactement la même configuration sur toutes les machines pour obtenir un résultat. Dans l’onglet « SCR » il faut choisir le système de projection du projet.

Pour cela il faut utiliser la liste déroulante en bas de la boîte de dialogue.

Comment créer une version portable de QGis | Blog SIG & Territoires

Il s’agit ici du réglage pour le système Lambert 93 qui s’applique aux données numériques commercialisées par l’ IGN depuis mars pour la métropole. Pour les projections « Lambert » utilisés par l’ IGN en métropole et en Corse, les systèmes sont listés dans les « systèmes de coordonnées projetées » dans le sous-dossier « Lambert conformal conic « . La recherche du système de coordonnées peut être très fastidieuse car la liste des systèmes est longue. En haut de la boîte de dialogue une liste des systèmes utilisés récemment permet de ne pas refaire les recherches.

Pour projeter « à la volée » des données enregistrées dans d’autres systèmes de référence comme les coordonnées GPS, il est important de cocher la case « Activer la projection à la volée ».

Les autres onglets ne doivent pas être modifiés sauf si des besoins spécifiques se font jour. QGIS permet de paramétrer à priori le projet en ce qui concerne l’ellipsoïde et le système de projection utilisé. Pour que les outils de mesure fonctionnent correctement, il faut vérifier dans « Préférences » que les « Options » sont bien réglées. Toujours dans les options, pour que les nouvelles couches créées le soient dans le bon système de coordonnées, il faut cliquer sur l’onglet « SCR » et choisir conformément à l’image ci-dessous.

  TÉLÉCHARGER RAYMAN LEGENDS PC 01NET GRATUIT

Cocher « Demander le SCR » conduit à l’ouverture d’une boîte de choix chaque fois que l’on ajoute un nouveau document au projet.

C’est une sécurité même si cela est un peu fastidieux. Une fois le projet enregistré ces configurations seront conservées. Comme on le voit, la configuration d’un projet est une tâche que l’on ne peut pas demander aux élèves sauf dans des cas spéciaux MPS, TPE.

Il est donc recommandé de construire les fichiers de projets à l’avance même si ceux-ci sont vides de toute couche d’information.

Lors du démarrage d’une activité utilisant QGIS les élèves ouvrent ce projet avant de commencer à travailler. Utiliser ou non la projection à la volée. Pour le travail en classe au lycée et surtout au collège, l’utilisation de la projection à la volée peut poser de nombreux problèmes surtout si le logiciel demande, à .28 création ou addition de couche, de choisir le système de coordonnées de référence SCR. Pour éviter cela, la première précaution est de n’utiliser que des fichiers géoréférencés dans le même système.

Si ce n’est pas le cas différents utilitaires peuvent être utilisés. Nous y reviendrons plus loin.

qgis 2.8 francais

L’écran de demande du SCR ne sera plus présenté. De cette façon, la notion de SCR sera transparente pour l’élève et cela évitera les interrogations inutiles face à des boîtes de dialogue qui surgissent à chaque addition ou création. Cette solution qui est la plus simple pour des fancais stockées localement, n’est malheureusement pas universelle et ceux qui veulent utiliser des données en ligne, WFS, WMS, open street mapGoogle ou Bing devront impérativement qgix par la reprojection à la volée comme expliqué plus haut.

Afficher et paramétrer l’affichage des images numériques  » Raster « . Ce bouton permet de choisir l’image à afficher. Si la projection à la volée est activée, il n’est pas impératif que l’image choisie soit géoréférencée dans le même système que le projet voir plus haut. Dans certains cas et pour certains formats de fichier le système demande dans quel système de coordonnées de référence l’image est ou doit être projetée.

Si une couche est géoréférencée dans un système de coordonnées SCR différent de celui du projet, une boîte de dialogue permet de spécifier ce SCR ici le Scan 25 est géoréférencé en Lambert II étendu alors que le projet l’est en Lambert L’image apparaît dans la fenêtre de droite tandis que la fenêtre « couches » affiche l’identité et la superposition des images.

Ici la photo aérienne de est au-dessus de la BDOrtho, elle-même superposée au Scan Comme souvent dans les logiciels de SIG, la fenêtre principale n’est pas pourvue « d’ascenseurs » Il faut utiliser les boutons de cette barre d’outils pour régler l’affichage.

La case à cocher permet d’afficher l’image ou non. Un clic droit permet d’accéder à un menu contextuel présentant les principales fonctions de manipulation des couches. C’est la succession des images dans le menu qqgis qui règle francaid superposition des images.

Un clic droit sur un endroit vide de la fenêtre de couches permet de créer un ou des groupes. On fera ensuite glisser les couches dans les groupes ce qui permet de gouverner la visibilité de l’ensemble du groupe plutôt que de cocher les couches les unes après les autres. Il est parfois nécessaire de régler des paramètres d’affichage. Un double clic sur la ligne désignant la couche d’information permet d’afficher ses propriétés. Dans l’onglet « Style », l’amélioration de contraste doit être réglée sur « Pas d’amélioration » pour une rapidité maximum.

Ce choix peut être retenu par défaut. Si l’image possède des coins noirs dus à l’absence de données cas des images orthorectifiées à partir de numérisations par exempleil est possible de rendre transparentes ces zones sans données.